Présenté comme la solution ultime aux problèmes de calvitie et d’alopécie cicatricielle, le clonage suscite de nombreux espoirs parmi les personnes souffrant de perte de cheveux pathologique.

En effet, actuellement, aucun traitement anti-chute ne permet de guérir d’une alopécie ni même de traiter pour toujours une perte de cheveux. Seule la greffe permet de corriger définitivement un dégarnissement capillaire, mais elle est dépendante de la réserve de cheveux disponible chez le patient (même si la méthode de greffe FUE a permis d’étendre la taille de la zone donneuse de 30 à 50 %).

Qu’est-ce que le clonage de cheveux ?

Le clonage capillaire est une technique qui vise à reproduire artificiellement les cellules germinatives des follicules pileux sains. Chaque cellule germinative s’agrège ensuite avec d’autres pour former la tige pilaire.

Pipette pour recherche de cellules souches

Or, même sur un cuir chevelu totalement chauve, on trouve des follicules que l’on peut extraire et cultiver en laboratoire. Chaque cellule souche peut ainsi donner naissance à des cheveux sains. Ces derniers sont ensuite injectés dans le cuir chevelu du patient, en utilisant la même méthode que pour une greffe classique.

En théorie donc, le clonage permet de renouveler le stock de cheveux disponibles pour la greffe et donc de corriger une calvitie dans son intégralité, et cela, quelle que soit l’ampleur de la perte de cheveux.

Où en sont les chercheurs ?

Si effectivement les perspectives du clonage capillaire sont enthousiasmantes pour tous ceux qui souffrent de calvitie ou d’alopécie cicatricielle, les chercheurs en sont cependant encore à la phase expérimentale et aucun traitement à partir de cheveux produits par clonage n’est à ce jour disponible. On estime à dix ans au moins l’arrivée d’un tel traitement sur le marché.

En effet, les tests réalisés sur des souris n’ont pas encore eu les résultats escomptés : soit les nouveaux cheveux étaient dépigmentés, soit ils repoussaient de manière anarchique. Par ailleurs, des interrogations subsistent concernant l’impact du clonage sur la santé et la capacité de la cellule clonée à se reproduire pendant toute la durée de vie du patient. Tous ces problèmes doivent être résolus avant de pouvoir proposer aux patients un traitement contre la calvitie à base de cellules souches.

Quels sont les traitements disponibles actuellement ?

Actuellement, la greffe de cheveux reste la technique la plus efficace pour corriger une calvitie et elle est sans risque pour la santé des patients.

Il existe aussi des traitements qui ont un effet positif sur la santé capillaire. C’est le cas notamment des traitements médicamenteux, de la mésogreffe, du traitement PRP, de la mésothérapie, du microneedling ou encore de la luminothérapie.

Des études scientifiques ont en effet prouvé que tous ces traitements pouvaient parfois contribuer à normaliser la perte de cheveux, à stimuler la repousse capillaire et in fine à ralentir la progression de la calvitie