Le cuir chevelu peut être le siège d’anomalies cutanées bénignes (kyste, nævus saillant, hématomes…) ou malignes (carcinome basocellulaire, spinocellulaire, mélanome…) Dans la plupart des cas le traitement est chirurgical et consiste à faire une exérèse de la totalité de la lésion. L’analyse histologique systématique permet de confirmer microscopiquement l’absence de cellules tumorales résiduelles.

Qu’est-ce que l’exérèse du cuir chevelu ?

Il s’agit de l’ablation d’une lésion dermatologique située sur le cuir chevelu. Le chirurgien retire une partie plus ou moins large et plus ou moins profonde du derme capillaire. L’objectif est de retirer la tumeur dans son intégralité. Le cuir chevelu étant une zone particulièrement vascularisée, il est recommandé de faire appel à un chirurgien spécialisé.

Quelles sont les indications ?

L’exérèse du cuir chevelu est indiquée pour les patients :

  • qui ont une lésion bénigne du cuir chevelu (kyste, nævus,…), s’avérant gênante sur le plan fonctionnel ou esthétique.
  • qui ont une tumeur maligne dont l’exérèse chirurgicale est indispensable.

Quels sont les résultats ?

L’exerese permet de retirer une lésion bénigne ou maligne avec un contrôle histologique permettant de savoir si la lésion a été retirée en totalité.

Comment se déroule une séance ?

1ère étape : préparation de la zone concernée

Le patient est installé et l’équipe soignante prépare la zone du cuir chevelu, sur laquelle l’exérèse sera réalisée. Aucun rasage est nécessaire à la réalisation de cet acte. L’équipe soignante désinfecte ensuite la zone d’exérèse.

2ème étape : anesthésie locale

Le chirurgien injecte un anesthésique local au niveau du cuir chevelu afin de le rendre totalement insensible tout au long de l’acte chirurgical. Celle-ci est instantanée et durera jusqu’à 2 à 3 heures après l’intervention.

3ème étape : exérèse

Le chirurgien procède à l’exérèse de la lésion à l’aide d’un bistouri et d’un appareil qui assure la coagulation des petits vaisseaux. Quand l’opération concerne une tumeur cutanée maligne, le chirurgien pratique une marge de sécurité, c’est-à-dire qu’il retire non seulement la lésion, mais également une zone saine autour de celle-ci afin de s’assurer que l’intégralité du tissu affecté a bien été retirée. Cela va de quelques millimètres pour un carcinome basocellulaire peu invasif jusqu’à 2 centimètres pour un mélanome malin.

4ème étape : examen histologique

L’analyse histologique est systématique dans le cas d’un nævus ou d’une tumeur. L’objectif est d’analyser la nature – cancéreuse ou pas – de la lésion et de s’assurer que l’exérèse a été suffisante et que les marges de résection sont bien situées au niveau des tissus sains.

Honoraires

250 à 300 € par séance

FAQ sur l’exérèse du cuir chevelu

Est-ce qu’une exérèse chirurgicale permet de traiter efficacement une tumeur cancéreuse ?

OUI – C’est actuellement la seule manière de soigner une tumeur cutanée maligne.

Est-ce que l’opération est douloureuse ?

NON – L’exérèse se pratique sous anesthésie locale. 

Je suis un traitement anticoagulant. Dois-je l’interrompre pour subir l’exérèse ?

NON – Ce n’est pas nécessaire. En revanche, il est indispensable d’en informer le chirurgien pour qu’il en tienne compte pendant l’opération.

Je suis un traitement pour le cœur. Dois-je l’interrompre en amont de l’exérèse ?

NON – Ce n’est pas nécessaire. Néanmoins, vous devez en informer votre chirurgien pour qu’il prenne les dispositions nécessaires.

Est-ce que la cicatrice post-opératoire est visible ?

OUI – Le premier mois, elle sera gonflée avant de s’affaisser. Le plus souvent, elle est masquée par les cheveux et, dans tous les cas, le chirurgien fait le nécessaire pour que celle-ci soit la plus discrète possible.

Puis-je reprendre une activité normale après mon exérèse ?

OUI – Vous pourrez reprendre une activité sociale et professionnelle dès le lendemain. En revanche, il convient d’attendre quelques semaines avant de reprendre le sport.