Utilisé à l’origine pour lutter contre le vieillissement de la peau, le microneedling est de plus en plus préconisé en cas de chute pathologique des cheveux. Il permet d’améliorer la circulation sanguine au niveau du cuir chevelu et de favoriser la repousse capillaire.

Les + du microneedling

  • Favorise la repousse des cheveux en stimulant la synthèse des fibroblastes
  • Convient aux hommes et aux femmes
  • Chute de cheveux saisonnière
  • Chute de cheveux diffuse

Qu’est-ce que le microneedling ?

Le microneedling est une technique peu invasive de stimulation des tissus du cuir chevelu. Le médecin réalise des micro-perforations à différents endroits du cuir chevelu.

L’objectif est de provoquer une stimulation germinale du bulbe. En pratique, le microneedling permet d’améliorer la circulation sanguine au niveau du cuir chevelu, mais également de renforcer la production de protéines dans les cellules du derme capillaire et de stimuler la synthèse des fibroblastes, les cellules responsables du renouvellement du collagène dans les tissus. C’est ce qui permet ensuite de favoriser le développement de nouveaux follicules pileux.

Entre la 2ème et la 4ème séance, le patient peut constater une normalisation de sa chute de cheveux.

Quelles sont les indications ?

Le microneedling peut être pratiqué aussi bien sur les hommes que sur les femmes. Il est particulièrement recommandé dans les cas suivants :

  • chute de cheveux précoce
  • sécheresse des tiges (pour cause de fatigue ou de stress)
  • diminution de la pousse capillaire

Quels résultats ?

Les premiers résultats sont généralement observés entre la 4ème et la 6ème séance. Le patient peut constater une normalisation de sa chute de cheveux, ainsi qu’une amélioration de la texture des tiges capillaires.

Comment se déroule la séance de microneedling ?

L’intervention se fait à l’aide de dispositifs de microponctions : le Dermaroller ou le DermapenⓇ. Ils sont composés de micro-aiguilles d’un millimètre de diamètre. Ces aiguilles vont permettre de réaliser des micro-perforations à différents niveaux de profondeur. Cela permet de stimuler l’épiderme et le derme capillaires. Les cellules réagissent en produisant du collagène et de l’élastine. De plus, au niveau du cuir chevelu, les micro-perforations réalisées vont stimuler la circulation capillaire.

Selon la situation capillaire du patient, le médecin va passer le dispositif de microponctions soit sur les zones glabres, soit sur l’ensemble du cuir chevelu.

Chaque séance dure environ 30 minutes et, pour que les effets favorables apparaissent, il convient de réaliser 4 à 6 séances au total : 1 séance toutes les 2 semaines pendant 2 à 3 mois. Des séances d’entretien peuvent parfois être recommandées pour maintenir le résultat.

Honoraires 

1 séance de microneedling : 100 €

FAQ sur le microneedling

Dois-je réaliser un examen capillaire avant de faire un traitement de microneedling ?

OUI – Il est recommandé d’établir un diagnostic précis de votre état capillaire. Cela permet notamment au médecin de s’assurer que toutes les conditions sont bien réunies pour que le traitement soit véritablement efficace.

Est-ce que les résultats du microneedling sont visibles rapidement ?

OUI – Les premiers résultats peuvent apparaître dès la 4ème séance. Le patient constate généralement une normalisation de la chute de cheveux. Si le résultat est insuffisant, le médecin peut prescrire un traitement PRP complémentaire.

Est-ce que les résultats du microneedling sont durables ?

NON – Il peut y avoir une rechute, ce qui justifie quelques séances d’entretien chaque année.

Est-ce que le traitement est douloureux ?

NON – Avant de procéder à l’intervention, le médecin passe une crème anesthésiante topique sur le cuir chevelu du patient ou fait une anesthésie locale.

Y a-t-il des contre-indications au microneedling ?

OUI – Le microneedling est déconseillé aux femmes enceintes et aux personnes souffrant de diabète, de maladies de peau, d’hémophilie ou encore d’inflammations et infections cutanées.

Y a-t-il des effets indésirables ?

OUI – Après les deux premières séances, le patient peut constater une légère aggravation transitoire de la chute capillaire. La zone traitée peut présenter des rougeurs pendant deux à six heures suivant la séance. Il arrive parfois que des petits œdèmes apparaissent. Dans tous les cas, ces effets indésirables s’atténuent rapidement.