La stimulation capillaire par injection a recours à des techniques peu invasives qui sont couramment utilisées dans le milieu médical et esthétique, pour certaines depuis les années 1950. Qu’il s’agisse de mésogreffe, de traitement PRP, de mésothérapie ou de microneedling, ces techniques font désormais partie intégrante de l’arsenal thérapeutique permettant de ralentir la progression d’une alopécie ou de stimuler une repousse capillaire. Elles sont parfois préconisées en complément d’une greffe de cheveux ou d’un traitement médicamenteux.

Qu’est-ce que la stimulation capillaire par injection ?

Le principe de la stimulation capillaire par injection consiste à injecter dans le cuir chevelu des substances qui vont selon les cas améliorer la vascularisation du cuir chevelu, stimuler l’activité cellulaire des follicules pileux ou encore normaliser la chute de cheveux.

Pour quels patients ?

La stimulation capillaire par injection est indiquée en cas d’effluvium télogène, d’alopécie androgénétique ou encore de pelade. Elle peut se pratiquer aussi bien sur les hommes que sur les femmes.

Quels résultats ?

Un certain nombre d’études ont montré que les techniques de stimulation capillaire par injection pouvaient permettre de normaliser une chute de cheveux, de revasculariser le cuir chevelu et même, chez certains patients, de revitaliser les follicules pileux. Certaines techniques sont utilisées en complément d’une greffe de cheveux ou d’un traitement médicamenteux.

Les différentes techniques de stimulation capillaire

Mésogreffe

C’est la technique de stimulation capillaire la plus récente. Elle utilise les cellules souches du cuir chevelu pour régénérer les follicules pileux déficients. Les études ont montré que la mésogreffe permettait d’augmenter l’épaisseur des cheveux chez des patients atteints d’alopécie androgénique. Une séance de mésogreffe et des séances d’entretien annuelles permettent d’obtenir, dans la majorité des cas, des effets apparents et durables. Elle est souvent recommandée en amont d’une greffe capillaire.

 Traitement PRP

Utilisé depuis plus de 20 ans, le traitement PRP est une méthode non invasive qui permet de lutter contre la perte de cheveux en utilisant le plasma riche en plaquettes (PRP) pour activer la microcirculation capillaire et régénérer les cellules du follicule pileux. La chute de cheveux diminue significativement dès la première séance de traitement et la densité capillaire peut croître. Elle peut également être utilisée en complément d’une greffe capillaire.

 

Mésothérapie capillaire

La mésothérapie capillaire consiste à injecter dans le cuir chevelu un cocktail de polyvitamines. Ces polyvitamines stimulent la circulation sanguine au niveau du scalp, tout en nourrissant les bulbes capillaires. Au bout de deux mois de traitement, on constate un ralentissement de la chute capillaire et, chez certains patients, un accroissement du diamètre des cheveux.

Microneedling

Le microneedling est une technique de stimulation des tissus du cuir chevelu. Le médecin réalise des microperforations au niveau de l’épiderme capillaire pour déclencher un processus de cicatrisation qui améliorera la circulation sanguine et favorisera la production d’élastine et de collagène. Il faut deux à quatre séances selon les patients pour normaliser la chute de cheveux et dans certains cas, stimuler la repousse capillaire.