La luminothérapie capillaire est une solution thérapeutique qui s’appuie sur une technologie permettant de lutter de manière progressive contre la chute des cheveux, en particulier en cas d’alopécie androgénétique. Sa capacité à stimuler l’activité des follicules pileux et son absence d’effet secondaire en font l’une des thérapies les plus souvent recommandées.

Les + de la luminothérapie capillaire

  • Stimule la croissance des cheveux et augmente la densité capillaire
  • Convient aux hommes et aux femmes
  • Est indiquée en cas d’alopécie androgénétique
  • Est une solution douce qui ne nécessite ni médicament, ni intervention chirurgicale
  • Est agréée par la Food and Drug Administration aux Etats-Unis

Qu’est-ce que la luminothérapie capillaire ?

La luminothérapie capillaire est une solution non invasive qui permet de traiter efficacement les problèmes de chute de cheveux.

L’objectif de la thérapie au laser est d’améliorer l’activité cellulaire du cuir chevelu. Pour cela, on s’appuie sur une technologie qui propulse des énergies magnétique, infrarouge et laser sur le cuir chevelu du patient. Les follicules pileux vont absorber la lumière, ce qui va ensuite stimuler leur activité et donc la croissance capillaire.

Autre effet de la luminothérapie : la normalisation de symptômes associés comme les cheveux gras, les pellicules et les démangeaisons.

Quelles sont les indications ?

La thérapie au laser convient aux hommes comme aux femmes et est souvent préconisée en cas d’alopécie androgénétique. Elle est tout particulièrement indiquée dans les cas suivants :

  • chute de cheveux précoce

  • ralentissement de la repousse capillaire

  • pelade

  • greffe de cheveux

Quels résultats ?

De nombreuses études scientifiques ont démontré que la photothérapie pouvait avoir un impact positif sur l’état capillaire des patients. Il a été notamment constaté qu’en règle générale, les cheveux poussent plus vite et qu’ils sont plus denses. Dans certains cas, l’état capillaire du patient s’améliore significativement.

Comment se déroule une séance de luminothérapie capillaire ?

Le plus souvent, on préconise une séance de luminothérapie capillaire par semaine pendant trois mois (soit douze séances au total). Chaque séance dure 20 minutes.

Au cours de ces séances, on place un casque à quelques centimètres du cuir chevelu du patient et on applique un programme défini lors du diagnostic capillaire. Les énergies propulsées par le casque pénètrent le cuir chevelu avant d’être transformées en énergie par les follicules pileux. Ces derniers accroissent leur activité, ce qui se traduit par une amélioration de la chevelure.

Pour évaluer l’efficacité de la thérapie, des examens de suivi tels que la trichoscopie sont réalisés avant le traitement, et à la 12ème séance. L’objectif est de mesurer le diamètre et la densité des cheveux.

Le principe de Photobiomodulation

Le principe de Photobiomodulation est très similaire au processus de la photosynthèse : la chlorophylle est à la plante ce que l’ATP est au corps humain, et ni la chlorophylle, ni l’ATP ne peuvent se régénérer sans la présence de lumière. 

Découverte et développée par la recherche spatiale russe et la NASA, pour pallier à la mauvaise cicatrisation des plaies dans l’espace, la Photobiomodulation découle d’une série de réactions biochimiques provoquées par une irradiation lumineuse des tissus. 

Chaque couleur (qui s’exprime en longueurs d’ondes avec une précision extrême) correspond à un spectre de bénéfices thérapeutiques spécifiques et complémentaires.

FAQ sur la thérapie au laser

Est-ce que les résultats d’une luminothérapie capillaire apparaissent rapidement ?

NON – C’est l’inconvénient de la luminothérapie. Il vous faudra attendre au moins dix séances avant d’obtenir un résultat visible. Ces résultats varient en fonction de chaque patient.

Est-ce que les résultats de la luminothérapie capillaire sont durables ?

OUI – Les résultats sont durables si le traitement est réalisé sur une base régulière et selon un protocole de renouvellement précis.

Je suis sensible à la douleur. Est-ce que je risque d’avoir mal ?

NON – La luminothérapie capillaire est totalement indolore, tout simplement parce qu’elle utilise des lampes LED qui ne dégagent aucune chaleur. Il n’y a aucun risque de brûlure ni même d’effet secondaire.

Y a-t-il des contre-indications à la luminothérapie ?

OUI – Elle n’est pas recommandée aux femmes enceintes ou en période d’allaitement, aux personnes épileptiques, aux personnes atteintes de diabète, de maladies de peau, d’hémophilie ou d’inflammations et infections cutanées, ainsi qu’aux personnes prenant des médicaments ou des produits photosensibilisants.

Puis-je reprendre une activité normale après ma séance de luminothérapie ?

OUI – La luminothérapie capillaire est une solution douce. Cependant, il faut éviter de s’exposer au soleil dans les 24 heures qui suivent le traitement.