Qu’elle soit d’origine accidentelle, congénitale, infectieuse ou auto-immune, l’alopécie cicatricielle est toujours définitive. L’inflammation ou le traumatisme qui l’a causée a en effet détruit irrémédiablement le follicule pileux, lequel est remplacé par une cicatrice fibreuse à l’aspect lisse et brillant.

Si aucun traitement médical ne permet de faire repousser les cheveux sur la zone concernée, en revanche, il existe des solutions chirurgicales et cosmétiques qui permettent de corriger le problème de manière efficace et discrète.

Le CMCC propose aux patients souffrant d’alopécie cicatricielle trois modes de prise en charge :