Depuis plusieurs années, la barbe et la moustache constituent un motif croissant de demande de greffes, notamment chez les plus jeunes qui y voient un signe de maturité. D’après une étude publiée en juin 2018, près de 78 % des moins de 35 ans sont barbus. Certains hommes imberbes ou dont la barbe est clairsemée se sentent complexés. La greffe est alors une solution efficace et durable. La greffe de barbe et de moustache est également indiquée aux patients qui ont des cicatrices sur le visage (acné, brûlure, chirurgie, fente labio-palatine, etc.)

Les + de la greffe de barbe et de moustache

  • Densifie définitivement une barbe et une moustache
  • A un aspect très naturel
  • Est adapté à tout dégarnissement définitif des joues et de la lèvre supérieure

Qu’est-ce que la greffe de barbe et de moustache ?

La greffe de barbe et de moustache permet de densifier la pilosité au niveau des joues et au-dessus de la lèvre du patient, en y implantant des cheveux prélevés au-dessus de la nuque.

Quelles sont les indications de la greffe de barbe et de moustache ?

La greffe de barbe et de moustache est recommandée aux hommes qui souffrent du fait d’être imberbe ou d’avoir une barbe clairsemée. Elle est également indiquée aux personnes qui ont des cicatrices sur le visage (acné, brûlures, chirurgie, fente labio-palatine, etc.)

Quel est le résultat ?

La greffe permet de densifier durablement la moustache et la barbe du patient, en les rendant plus épaisses et uniformes. Elle permet également de masquer toute cicatrice sur les joues ou au-dessus de la lèvre.

Comment se déroule l’intervention ?

L’intervention est réalisée par un chirurgien spécialisé et dure environ trois heures.

1ère étape : diagnostic

La greffe de barbe et de moustache est un travail délicat qui s’appuie sur un diagnostic précis. Le chirurgien doit notamment bien vérifier la densité de la zone donneuse et le calibre des cheveux à prélever. Il doit également étudier la répartition et l’orientation des poils du patient et discuter avec lui de ses souhaits (ceux-ci doivent être raisonnables). 

2ème étape : extraction des cheveux

Pour cela, on a recours à la technique du FUL (FUT à cheveux longs) [LIEN] qui se fait sous anesthésie locale et permet de prélever entre 1 000 et 2 000 poils. Il est également possible d’utiliser la technique FUE avec rasage partiel, par laquelle on extrait les unités folliculaires à l’aide d’un micro-punch.

Pour une greffe de barbe et de moustache, on prélève systématiquement les cheveux situés juste au-dessus de la nuque, tout simplement parce qu’ils sont proches des poils de barbe originels et qu’ils ne sont pas touchés par l’hormone responsable de l’alopécie.

3ème étape : tri des follicules pileux

La particularité des follicules pileux du visage est qu’ils ne contiennent qu’un seul poil. À l’inverse, ceux du cuir chevelu contiennent, dans plus de 95 % des cas, deux ou trois cheveux.

Pour que la barbe et la moustache greffées aient un aspect naturel, il est important d’extraire sous microscope les follicules à un seul cheveu. Ceci est plus facile à réaliser avec la technique FUL (FUT à cheveux longs) qu’avec la procédure FUE. 

4ème étape : implantation des cheveux sur le visage

Chaque follicule à un cheveu est ensuite implanté sur les zones prédéfinies à l’avance. Le chirurgien réalise des incisions tangentielles et extrêmement fines (0,7 ou 0,8 mm) pour y insérer un follicule à la fois. La technique FUL à cheveux longs permet de choisir les follicules qui ont la meilleure orientation. 

Honoraires

Entre 4 000 et 5 000 € (selon la surface à greffer).

FAQ sur la greffe de barbe et de moustache

Pouvez-vous créer une barbe dans son intégralité ?

NON – Il y a certaines contraintes à respecter. Pour que le résultat de la greffe soit optimal, il est indispensable que le patient ait un minimum de poils sur les joues et que ses cheveux soient suffisamment épais et denses. 

Les effets de la greffe de barbe et de moustache sont-ils définitifs ?

OUI – Ils sont définitifs, dans la mesure où les cheveux greffés proviennent d’une zone épargnée par le phénomène d’alopécie. À noter toutefois qu’il faut attendre entre neuf mois et un an pour que les poils définitifs poussent.

Y a-t-il un risque de rejet ?

NON – Ce sont les propres cheveux du patient que nous greffons sur le visage. Par conséquent, il n’y a aucun risque de rejet. Les greffons tombent au bout de quelques jours avant de repousser à partir du 3ème mois. 

Est-ce que la greffe est douloureuse ?

NON – Le chirurgien effectue une anesthésie locale. Après l’intervention, certains patients ressentent quelques démangeaisons, mais cela ne dure que quelques jours.

A partir de quand puis-je retravailler ?

OUI – Vous pourrez travailler immédiatement après l’intervention. Néanmoins, les greffons implantés formeront une petite croûte qui tombera au bout de 8 à 10 jours. De plus, un oedème peut se former sur les joues pendant 2 à 4 jours. 

Y a-t-il des consignes préopératoires ?

OUI – Vous devez commencer un traitement antibiotique la veille de l’intervention et faire un shampoing antiseptique le matin même.

Dois-je prévoir un entretien spécifique de ma barbe et de ma moustache ?

OUI – La croissance des poils greffés (environ un centimètre par mois) diffère légèrement de celle des zones originelles (entre 1,2 et 1,5 centimètres par mois). Il vous faudra donc probablement faire des mises à niveau régulières.

Y a-t-il des contre-indications à la greffe de barbe et de moustache ?

OUI – Nous déconseillons de réaliser une greffe de barbe et de moustache dans les cas suivants : maladies de la peau et du cuir chevelu, allergies, cancer, maladie infectieuse.

Faut-il faire appel à un chirurgien spécialisé ?

OUI – La greffe de barbe et de moustache est un acte qui requiert une forte expertise. C’est pourquoi nous recommandons de faire appel à un médecin spécialisé, qui a l’expérience de ce type d’intervention.