L’alopécie des sourcils constitue un motif fréquent de consultation, aussi bien pour les femmes que pour les hommes. L’alopécie des sourcils est une chute de poils au niveau de l’arcade sourcilière. Elle peut être diffuse ou localisée, partielle ou totale, aiguë ou légère. La dermopigmentation ou maquillage permanent des sourcils est une solution efficace qui permet de reproduire le sourcil de manière réaliste et durable. Elle permet non seulement de créer un effet de densité naturelle, mais également de masquer d’éventuelles cicatrices.

Les + du maquillage permanent des sourcils

  • Re-crée ou épaissit la pilosité sourcilière de manière réaliste
  • Camoufle les cicatrices de l’arcade sourcilière
  • Convient aux hommes et aux femmes
  • A des effets immédiats et durables
  • Est une procédure peu invasive et relativement peu douloureuse

Qu’est-ce que le maquillage permanent des sourcils ?

Comme pour la trichopigmentation [lien vers 2.2.6.] ou la dermopigmentation de la barbe ou de la moustache [lien vers 2.4.2.2.], le maquillage permanent des sourcils est une technique de tatouage médical qui vise à reproduire les poils de manière réaliste en injectant des pigments naturels dans l’épiderme de l’arcade sourcilière. La dermopigmentation permet ainsi d’épaissir un sourcil, de recréer la ligne sourcilière ou de masquer une cicatrice.

Pour quels patients ?

La dermopigmentation des sourcils est tout particulièrement indiquée aux patients qui souffrent d’alopécie des sourcils ou qui souhaitent camoufler une cicatrice située sur l’arcade sourcilière.

Quels résultats ?

En une ou deux séances, la dermopigmentation permet de combler les zones dégarnies des sourcils de manière tout à fait réaliste. Selon les patients, le tatouage réalisé va persister pendant un à quatre ans avant de s’estomper progressivement.

Comment se déroule une séance de dermopigmentation des sourcils ?

1ère étape : choix des pigments

Le choix des pigments se fait en fonction de quatre critères :

  • la couleur des poils d’origine
  • la tonalité de la peau
  • les souhaits du patient
  • l’effet du pigment à travers la peau

À noter que plus la couleur du pigment est foncée, plus le résultat sera durable.

2ème étape : dessin de la zone à traiter

Le dermographe fait une simulation à l’aide d’un maquillage temporaire en se basant non seulement sur les souhaits du patient, mais aussi et surtout sur la forme de son visage. L’objectif est d’obtenir un résultat harmonieux, naturel et réaliste. Le dessin doit être validé en amont de l’intervention.

3ème étape : pigmentation des sourcils

Après avoir désinfecté la zone à traiter et conformément au dessin préétabli, le dermographe utilise des micro-aiguilles à usage unique pour déposer les pigments dans l’épiderme de l’arcade sourcilière. Si les sourcils ne sont pas trop clairsemés, il optera pour la technique du remplissage qui offre un résultat semblable au crayon à sourcils. En revanche, si l’objectif est de recréer une partie conséquente du sourcil, la technique du poil à poil qui reproduit chaque poil un à un, sera plus adaptée. Il faut compter entre une et trois heures d’intervention : cela dépendra de la taille de la zone à traiter et de la technique de maquillage utilisée.

4ème étape : retouches

Afin de parfaire le résultat, le dermographe pourra réaliser jusqu’à trois séances correctives. Elles auront lieu toutes les trois à quatre semaines pour laisser aux cellules le temps de se régénérer. Il faut compter 2 heures pour la première séance, 1h30 pour la deuxième et 1 heure pour la troisième.

Honoraires

Entre 250 et 400 euros pour une séance de dermopigmentation (inclus une séance de retouche un mois plus tard pour parfaire le résultat)

FAQ sur le maquillage permanent des sourcils

Est-ce que les résultats sont rapides ?

OUIIls sont apparents dès la première séance de dermopigmentation. Il convient néanmoins d’attendre 3 à 4 semaines, le temps que les cellules se renouvellent, pour que les pigments se stabilisent et prennent leur couleur définitive. Entre une et trois séances correctives pourront être réalisées pour obtenir la teinte voulue.

Est-ce que la dermopigmentation des sourcils est définitive ?

NON – Le dermographe utilise des pigments semi-permanents et bio-résorbables. Autrement dit, le tatouage perdurera pendant un à quatre ans avant de s’estomper progressivement. Le patient peut soit entretenir les pigments en réalisant une séance de retouche, soit changer de motif ou de couleur selon ses besoins.

Est-ce que la dermopigmentation est douloureuse ?

NON – C’est notamment beaucoup moins douloureux qu’un tatouage classique, car le pigment est injecté dans la couche superficielle du derme. De plus, au CMCC, le dermographe apposera toujours une crème anesthésiante une heure avant la séance sur les zones à couvrir, si bien que l’intervention est totalement indolore. Une anesthésie locale peut même être proposée aux personnes particulièrement sensibles.

Y a-t-il un risque d'intolérance ?

NON – Les pigments injectés dans l’arcade sourcilière sont couramment utilisés en médecine esthétique et ils sont hypoallergéniques. D’origine minérale ou organique, ils sont biocompatibles et, à ce titre, bien tolérés par la peau. Le risque de réaction allergique est donc minime.

Est-il possible d'enlever un maquillage permanent ?

OUI – Il faut pour cela utiliser un laser de détatouage. On peut également recourir à la technique de dermabrasion.

Y a-t-il des contraintes opératoires ?

NONAucune préparation particulière n’est requise et la reprise des activités sociales et professionnelles peut être immédiate. La zone traitée sera un peu rouge et gonflée et des petites croûtes pourront se former. Par ailleurs, il faut attendre au moins une semaine avant de s’exposer au soleil, d’aller dans des endroits poussiéreux, de faire des efforts physiques intenses, d’aller à la piscine ou au sauna.

Y a-t-il des contre-indications à la dermopigmentation ?

OUI – Il est fortement déconseillé de faire une dermopigmentation en cas de maladies de peau évolutives, de maladies infectieuses et virales, de maladies auto-immunes, de diabète insulinodépendant grave, d’allergies graves, de dermatoses infectieuses du cuir chevelu, d’insuffisance cardiaque, rénale ou hépatique, de déficit immunitaire congénital, de tumeur fribreuse bénigne, de traitement par Roaccutane, d’immunodépression, de grossesse, d’allaitement ou si le patient a un pacemaker.

Puis-je aller chez un tatoueur classique ou une esthéticienne pour me faire faire un maquillage permanent des sourcils ?

NON – La dermopigmentation des sourcils requiert l’intervention d’un spécialiste qui a l’expérience et les compétences nécessaires pour dessiner les sourcils de la manière la plus naturelle possible et utiliser des pigments à usage médical.

La dermopigmentation endommage-t-elle les bulbes pileux ?

NON – Les pigments sont injectés dans l’épiderme et n’endommagent en aucun cas les bulbes pileux qui sont situés dans le derme. La dermopigmentation n’abîme donc en aucun cas les poils des sourcils. Elle aurait même tendance à stimuler la circulation sanguine au niveau de l’arcade sourcilière, ce qui contribue à la bonne santé pilaire.