Également appelé « alopécie diffuse », l’effluvium télogène est une chute excessive et temporaire de cheveux qui touche l’ensemble du cuir chevelu, et pas uniquement les golfes frontaux et le sommet du crâne comme c’est le cas pour l’alopécie androgénétique.

Même si elle touche principalement les femmes, les hommes peuvent également être concernés.

Qu’est-ce que l’effluvium télogène masculin ?

Il s’agit d’une chute de cheveux très abondante, non localisée et passagère. L’effluvium télogène ne dure pas plus de trois ou quatre mois et est causée par un dérèglement du cycle capillaire qui se produit principalement à la suite d’un épisode de stress intense.

Ce stress peut être lié à une intervention chirurgicale ayant nécessité une anesthésie générale, la survenue d’une maladie infectieuse majeure (grippe, typhoïde, scarlatine, abcès dentaire, angine) ou encore un choc affectif brutal (accident, décès d’un proche, séparation). Les carences nutritionnelles sont un facteur aggravant.

Comment reconnaître un effluvium télogène chez les hommes ?

Les cheveux tombent et s’affinent. C’est la totalité du cuir chevelu qui est concernée et, dans les cas les plus aigus, ce sont des touffes entières de cheveux qui tombent. Par ailleurs, la chute de cheveux survient, en général, entre deux et quatre mois après l’événement traumatique.

Comment lutter contre l’effluvium télogène masculin ?

L’effluvium télogène est un dérèglement du cycle capillaire. En pratique, cela signifie que c’est un phénomène passager et que les cheveux repoussent aussitôt tombés. Il est parfois possible de stopper la chute de cheveux et d’accélérer la croissance capillaire en intervenant de manière adéquate sur le plan médicaln psychologique et nutritionnel.

Accompagnement psychologique

Il est fortement recommandé de se faire accompagner sur le plan psychologique parce que l’effluvium télogène peut avoir un impact important sur le patient.

Rééquilibrage nutritionnel

Il est parfois constaté une concomitance entre effluvium télogène et carence nutritionnelle. Dans ce cas, un rééquilibrage alimentaire permettra de stimuler la repousse des cheveux.

Luminothérapie

Le casque de photothérapie permet de propulser des énergies (magnétique, infrarouge et laser) sur le cuir chevelu. La vascularisation du cuir chevelu et la phase anagène des cheveux augmentent. Les premiers résultats apparaissent généralement au bout de trois mois.

Traitement PRP

On extrait les plaquettes contenues dans le sang que l’on injecte dans le cuir chevelu pour réactiver la microcirculation du cuir chevelu. Les follicules pileux sont stimulés et le processus de repousse capillaire est ré-activé. La chute diminue significativement dès la première séance et les cheveux repoussent parfois à partir de la deuxième.

Mésothérapie capillaire

La mésothérapie capillaire est une technique de stimulation capillaire qui vise à injecter un mélange de vitamines dans le cuir chevelu. L’objectif est de nourrir le follicule pileux en profondeur et de stimuler la pousse de cheveux. Deux mois de traitement permettent, en général, d’augmenter la densité des cheveux.

Microneedling

Des micro-perforations sont pratiquées à différents endroits du cuir chevelu. Ces micro-perforations stimulent la circulation sanguine dans le derme capillaire et permettent d’accélérer la repousse des cheveux à partir du deuxième mois.

Solutions cosmétiques

Pour masquer une calvitie, il existe des solutions cosmétiques efficaces. C’est le cas notamment des prothèses capillaires et de la poudre de cheveux densifiante.