Egalement appelée « eczéma séborrhéique », la dermatite séborrhéique est une dermatose inflammatoire chronique de la peau qui se développe principalement dans les zones cutanées les plus grasses, par exemple le cuir chevelu ou les sourcils. Il s’agit d’une maladie bénigne et non contagieuse, mais qui peut provoquer une alopécie cicatricielle et avoir par conséquent des répercussions psychologiques importantes sur les patients. 

Quels sont les symptômes de la dermatite séborrhéique du cuir chevelu ?

Le symptôme le plus courant est l’apparition de pellicules blanches ou jaunâtres, mais la dermatite séborrhéique peut aussi être associée à des rougeurs, des démangeaisons, voire des lésions cutanées au niveau du scalp. Dans les cas les plus sévères, l’inflammation causée par la dermatite séborrhéique peut détruire de façon irréversible les follicules pileux.

Est-ce fréquent ?

Oui. D’après les études épidémiologiques, la dermatite séborrhéique toucherait près de 2 % des Français. Il semble qu’elle soit plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. De plus, sa prévalence est plus élevée chez les patients atteints du VIH, de la maladie de Parkinson ou encore du syndrome de Down.

Quelle est la cause de la dermatite séborrhéique ?

On ne connaît pas l’origine exacte de la dermatite séborrhéique. Son apparition semble néanmoins liée à la présence d’un grand nombre de levures de type Malassezia, qui prospèrent dans le sébum du cuir chevelu. À partir d’un certain seuil, ces micro-organismes déclenchent une réaction inflammatoire qui va accélérer le renouvellement des cellules de l’épiderme et déclencher un processus de desquamation, à l’origine des pellicules. Le stress, la fatigue, l’application de corps gras sur les cheveux, une hygiène capillaire déficiente, l’exposition à des températures extrêmes, l’hypersudation, l’obésité ou encore la grossesse sont autant de facteurs aggravants. Contrairement à certaines idées reçues, il n’y a aucun lien entre alimentation et dermatite séborrhéique.

Existe-t-il des traitements contre la dermatite séborrhéique ?

Il n’existe actuellement aucun traitement curatif de la dermatite séborrhéique. En revanche, il est tout à fait possible d’en prévenir et d’en traiter efficacement les poussées. Cela se fait généralement à l’aide d’un traitement local antifongique et, dans les cas les plus sévères, à l’aide de dermocorticoïdes. L’objectif est de réduire l’inflammation, de réguler la production de sébum et de diminuer le nombre de levures Malassezia sur le cuir chevelu.

Pour en savoir plus sur les traitements médicamenteux et la prise en charge chirurgicale  de la dermatite séborrhéique :

Traitements médicamenteux Prise en charge chirurgicale