L’alopécie cicatricielle est une chute de cheveux irréversible due à une inflammation du cuir chevelu (primaire), ou à un accident (secondaire).

Les follicules pileux sont définitivement détruits et les seules manières de corriger l’alopécie sont de recourir à des solutions chirurgicales ou cosmétiques.

Comment reconnaître une alopécie cicatricielle ?

L’alopécie cicatricielle se caractérise par une perte des cheveux sur une ou plusieurs zones du cuir chevelu. L’inflammation à l’origine de certaines alopécies cicatricielles provoque souvent des plaques rouges sur le cuir chevelu. Le follicule pileux est détruit et remplacé par une cicatrice fibreuse, ce qui confère à la peau un aspect lisse et brillant. 

Qu’est-ce que l’alopécie cicatricielle ?

Il s’agit d’une chute de cheveux définitive liée à une inflammation du cuir chevelu ou à la destruction des follicules pileux. Cette destruction peut être de nature accidentelle, congénitale, infectieuse ou auto-immune.

Dans la plupart des cas, elle est provoquée par :

  • un accident
  • une brûlure
  • une radiothérapie du cuir chevelu
  • une infection bactérienne,  virale ou mycosique
  • une affection de la peau (dermatose, tumeur, amylose, épithélioma basocellulaire)
  • du lichen folliculaire
  • un lupus érythémateux discoïde
  • une sclérodermie
  • une anomalie congénitale
  • une sarcoïdose
  • une aplasie du cuir chevelu
  • une kératose pilaire (décalvante ou atrophiante)

Comment corriger une alopécie cicatricielle ?

Une alopécie cicatricielle est irrémédiable et il n’existe aucun traitement médical susceptible de faire repousser des cheveux sur la zone affectée.

En revanche, il est possible de corriger le problème soit en procédant à une greffe capillaire, soit en recourant à des solutions cosmétiques.

Greffe de cheveux

Si la zone donneuse – la zone occipitale du cuir chevelu – a été épargnée par l’alopécie cicatricielle, alors il est envisageable de réaliser une greffe capillaire. Les techniques de greffe peuvent être FUE ou FUL (FUT cheveux longs) en fonction du cas des patients. Elles permettent de corriger une alopécie de manière définitive et indétectable.

Trichopigmentation réparatrice

Il s’agit d’une technique de micro-tatouage médical et semi-permanent qui reproduit le cheveu de manière réaliste. La dermopigmentation capillaire permet de masquer les cicatrices du cuir chevelu, que le patient ait le crâne rasé ou les cheveux longs.

Prothèses capillaires

Pour ceux dont l’alopécie cicatricielle s’étend sur des zones importantes ou qui sont dans l’attente d’une greffe de cheveux, la prothèse capillaire peut être une solution pratique. Les prothèses modernes sont fabriquées à base de membrane microporeuse sur laquelle des fibres synthétiques ou des cheveux humains ont été attachés. Elles se fixent sur la partie dégarnie du crâne et sont compatibles avec les shampoings et les baignades.