L’alopécie androgénétique est la cause la plus fréquente de calvitie. Elle touche près de la moitié des hommes âgés de 50 ans  et environ 20 % des femmes, principalement après la ménopause.

La spécificité de l’alopécie androgénétique, c’est qu’il s’agit d’un phénomène progressif et localisé. Les cheveux situés sur le sommet du cuir chevelu commencent par s’affiner avant de se transformer en duvet et de disparaître totalement. La chevelure située au niveau des tempes, de l’occiput et, pour les femmes, de la zone frontale est épargnée et perdure pendant toute la vie de patient.

Pathologie d’origine héréditaire, l’alopécie androgénétique est causée par la sécrétion d’hormones mâles et la prédisposition génétique des follicules pileux à être sensibles à ces hormones mâles.

Il existe plusieurs solutions médicales et chirurgicales permettant de normaliser la chute de cheveux, de favoriser la repousse capillaire et de corriger les effets d’un dégarnissement sur le plan esthétique.

en savoir plus sur le traitement des alopécies androgénétique